Izoard Jacques

Né à Liège en 1936 sous le nom de Delmotte, professeur, poète, essayiste, animateur de la revue de poésie Odradek et de lectures publiques. Il a publié une quarantaine de recueils. Jacques Izoard nous a quitté le 19 juillet 2008.

 

Bibliographie :

  • Ce manteau de pauvreté, l’Essai, 1962.
  • Voix, vêtements, saccages, Grasset, 1971.
  • La patrie empaillée, Grasset, 1973.
  • Vétu, dévêtu, libre, Belfond, 1978.
  • Corps, maisons, tumultes, Belfond, 1990.
  • Traquenards, corps perdus, Le Taillis Pré, 1996.
  • Rue sous l’eau, Téras Lyre, coll. Lyre sans borne, 1997.
  • Le bleu et la poussière, La différence, 1998.
  • Pièges d’air, Le Fram, 2000.
  • Dormir sept ans, éd. La Différence, 2001.
  • Vin rouge au poing, Amay, L’Arbre à paroles, 2001.
  • Les Girafes du Sud, éd. La Différence, 2003 (avec Selçuk Mutlu).
  • Tout mot tu, tout est dit, suivi de Traquenards, corps perdus, Châtelineau, Le Taillis Pré, 2004.
  • Petits crapauds du temps qui passe, St-Quentin-de-Caplong, Atelier de l’agneau, 2006 (avec Michel Valprémy).
  • Thorax, éd. PHI, 2007.
  • Lieux épars, éd. La Différence, 2008.