Libert Béatrice

libert-beatrice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Née à Amay-sur-Meuse et vivant au pays de Liège, Béatrice Libert a publié plusieurs livres de poésie, des essais et des nouvelles en revues. Passionnée par l’art sous toutes ses formes, elle aime travailler avec des artistes peintres et photographes. Depuis l’enfance, Béatrice Libert est fascinée par le monde du langage qu’elle découvrit dans la pharmacie familiale où elle apprit à lire. Et le vocabulaire de la pharmacopée exerça son pouvoir sur sa sensibilité. Elle a été professeur de français et de théâtre. Aujourd’hui, elle écrit, anime des ateliers d’écriture, des rencontres littéraires, donne des conférences, joue et met en scène ses propres textes. Passionnée par l’art sous toutes ses formes, elle collabore avec des artistes musiciens, peintres, graveurs et photographes, publiant ainsi de nombreux livres d’artistes. Quelques-uns de ses poèmes ont été mis en musique. Ses textes sont traduits en plusieurs langues. Membre de l’Association des Ecrivains belges, de la Charte, de la Sacd, du Cief, et du Pen Club.

 

Bibliographie sélective :

Aux éditions Tétras Lyre:

Autres publications:

  • Invitation, Liège, éditions Thalia, 1979.
  • Parades, Bruxelles, éditions André De Rache, 1983.
  • Baisers volés à Paul Eluard, suivi de Remparts, Bruxelles, éditions Vie Ouvrière et Paris, Pierre Zech, 1989.
  • Lalangue du désir et du désarroi, Amay, L’Arbre à paroles, collection Buisson ardent, 1991.
  • Traduction italienne de Francis Tessa, Lingua desiderio sgomento, collection Traverses, 1995. (3° édition)
  • La Passagère,, Bruxelles, Vie Ouvrière et Paris, Pierre Zech, 1994.
  • Le bonheur inconsolé, L’Arbre à paroles, Amay, 1997. Prix Amélie Murat de la Ville de Clermont-Ferrand, mai 1997.
  • Vol à main nue, L’Arbre à paroles, Amay, 1998 Prix Edmond Roche de la Ville de Calais, 1996
  • Le rameur sans rivage, La Différence, Paris, 1999.
  • Un arbre cogne à la vitre , Pluie d’étoiles, Toulon, 2000.
  • Petit bréviaire amoureux, Les Ecrits des Forges, Trois-Rivières, Québec, L’Arbre à paroles, Amay et Grand Océan, 2002
  • Le rameur sans rivage / Vislas fara tarm, traduction roumaine de Gabriela et
  • Constantin Abaluta, Universal Dalsi, Bucarest, 2002.
  • Le Passant fabuleux, Autres Temps, Marseille, 2003
  • Le jardin fragile, Alain-Lucien Benoît, Rochefort-du-Gard, 2004; dessins de Martine Chittofrati.
  • Litanie pour un doute, Encres Vives, N° 313, Colomiers, 2004.
  • Alphabet blanc, La Porte, Laon, 2004
  • Etre au monde, La Différence, Paris, 2004.
  • Paroles du soir, encres d’Anne Slacik, Alain-Benoît, collection Brèche, 2007.

 

Site web de l’artiste: ADRESSE DU SITE WEB