Romus André

cover-aout2009-final-oct2009.indd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Romus est né à Liège en 1928. Autodidacte (ayant abandonné les diverses études successivement entamées). Occupé dans une agence maritime à Anvers (1950-1960) puis dans une usine chimique de Wallonie (1960-1987). Établi avec sa famille dans la campagne liégoise. Poète, critique littéraire, animateur de lectures et de spectacles de poésie, peintre. Prix Saint-Pol Roux (Paris, 1950) et Prix Eugène Schmits de l’Académie royale (Bruxelles, 1993). Formation à l’École de la Cause freudienne (Liège, 1990-1993). Invité à Trois-Rivières (Québec) au Festival international de Poésie (1995) et au Salon du Livre (1998). Résident à Rome (1997) et à Montréal (1998).
Pour lui, la poésie se fait souffrance et joie, poésie sans laquelle le créateur aurait l’impression de ne pas vivre et de ne pas atteindre sa dimension intérieure la plus authentique comme la plus cachée, la plus douloureuse comme la plus exaltante. ( Psychanalyse et poésie, in Revue générale, n°4, 1989).

 

Bibliographie :

Aux éditions Tétras Lyre:

  • Le temps à peine, 1995.
  • Un visage parfois, 2009.
  • Une sorte d’enfance ,2012.

Autres publications:

  • Les promesses du jour, La Maison du Poète, Bruxelles, 1951.
  • Voix dans le labyrinthe, P.J. Oswald éditeur, Paris, 1954.
  • Hubert Dubois, poète écartelé, Le Thyrse, Bruxelles, 1965.
  • Le dieu caché, André De Rache, Bruxelles, 1978.
  • Patrice de La Tour du Pin : Lettres à André Romus, présentation par Luc Estang, avant-propos par André Romus, Seuil, Paris, 1981.
  • Demeure de l’été, L’Arbre à Paroles, Amay, 1989. Traduit en italien : Dimora dell’estate, L’Arbre à Paroles, Amay, 2004, coll. Monde latin.
  • Bourreaux, couteaux, L’Arbre à Paroles, Amay, 1993.
  • Encre(s), Presses de l’Acasoir, Liège, 1995.
  • L’aube, l’aubier, L’Arbre à Paroles, Amay, 1995.
  • L’huile des lampes, L’Arbre à Paroles, Amay, 1996.
  • Si les dieux meurent, L’Arbre à Paroles, Amay, 1998.
  • Les quatre vents, Groupe Impressions, Liège, 1998.
  • Stèles de cendres, préface de Claude Bommertz, Phi, Luxembourg et Écrits des Forges, Québec, 1999.
  • Le corps en archipel, La Fourmilière, Liège, 1999.
  • Avril sous roche, préface de Claude Bommertz, Phi, Luxembourg et Écrits des Forges, Québec, 2001.
  • Toi terriblement, poèmes, Ed. du Noroît, Montréal, 2004.